Les Monts Métallifères – un paysage culturel minier

Les premiers gisements d’argent découverts en 1168 près de l’actuelle ville de Freiberg eurent une influence profonde et durable sur le développement de l’ensemble des Monts Métallifères. Dès lors, des milliers de mineurs, d’artisans, de commerçants et d’aventuriers à la recherche de travail, de richesse et de bonheur affluèrent dans la région.

Au cours des siècles suivants, l’exploitation minière couvrit toute la montagne et conduisit à la fondation de nombreuses villes minières et villages de mineurs aussi bien dans la partie saxonne que dans la partie bohême des Monts Métallifères. La répartition des gisements forma des zones d’exploitation minière clairement délimitées.

En plus de l’argent et de l’étain, d’autres minerais tels que l’arsenic, le plomb, le fer, le cobalt, le nickel, l’uranium et le zinc, ainsi que des matières premières non métalliques telles que le calcaire, le kaolin, l’argile et le charbon y furent extraits, fondus et traités. Au cours des siècles, l’exploitation minière dans les Monts Métallifères connut des hauts et des bas. Avec la fermeture des mines d’uranium et des dernières mines d’étain en 1990/91, l’exploitation minière fut largement abandonnée dans les Monts Métallifères.

La hausse mondiale récente du prix des matières premières conduisit néanmoins ces dernières années à l’exploration de nouveaux gisements et à l’ouverture d’une première nouvelle mine de fluorine et de baryte sulfatée près d’Oberwiesenthal. Dès le 18ème siècle et plus encore depuis le début de l’industrialisation, de nouvelles entreprises et industries se développèrent dans les Monts Métallifères à partir de l’exploitation minière. Celles-ci marquent aujourd’hui encore la structure économique de la région, l’une des régions européennes de moyennes montagnes les plus densément peuplées.

L’activité minière fut pendant des siècles le moteur principal du développement des Monts Métallifères des deux côtés de la frontière germano-tchèque. Plus de 800 ans d’exploitation ont durablement marqué le paysage et les gens ainsi que la culture de la région et ont donné naissance à un paysage culturel minier important au niveau  international.

Aujourd’hui encore, l’influence de l’exploitation minière dans la région est visible et concrète dans de nombreux domaines de la vie quotidienne. Un grand nombre d’objets témoins mais également l’artisanat, les coutumes et les traditions fortement enracinées illustrent l’influence marquante de l’activité minière dans la région.

La reconnaissance attendue du Paysage culturel minier des Monts Métallifères (Erzgebirge) comme site du patrimoine mondial de l’UNESCO est une occasion unique de préserver le paysage culturel vivant des Monts Métallifères d’une valeur universelle exceptionnelle pour le patrimoine de l’humanité, de le faire connaître dans le monde entier et de conférer à la région de nouvelles impulsions de développement.

Welterbe Montanregion Erzgebirge e.V.

c/o Wirtschaftsförderung Erzgebirge GmbH

Adam-Ries-Straße 16
09456 Annaberg-Buchholz

tel: (+49) 3733/145 0
fax: (+49) 3733/145 145
e-mail: kontakt@montanregion-erzgebirge.de