Aucune autre région minière au monde n’a autant contribué au développement des sciences écologiques et minières, à l’émergence d’un enseignement des sciences minières ou au développement économique, juridique et administratif d’un système politique moderne que les Monts Métallifères.

Ce développement est aujourd’hui encore associé au nom du savant humaniste Georgius Agricola (1494–1555), à la création de la première Ecole des mines au monde à Freiberg (1765), à la législation minière des Monts Métallifères qui contribua au développement de la législation européenne sur l’exploitation minière et à la création d’un appareil administratif de l’Etat formé économiquement et techniquement pour sécuriser cette importante source de revenus pour le développement de l’Etat de Saxe et de la monarchie austro-hongroise.

L’exploitation minière fut en outre une force motrice de la relance économique de la région et jeta les bases de la structure économique actuelle des Monts Métallifères. Le développement de l’industrie minière contribua fortement au fait que la Marche de Misnie (et plus tard le duché, l’électorat et le Royaume de Saxe) et le Royaume de Bohême deviennent d’importantes régions d’Europe centrale sur le plan économique, culturel et politique.

Georgis Agricola im Schneeberger Rathaus
Hauptgebäude der TU Bergakademie Freiberg
Kunstrad Markus-Röhling-Stolln in Frohnau
Pochwerk Wäsche IV
Welterbe Montanregion Erzgebirge e.V.

c/o Wirtschaftsförderung Erzgebirge GmbH

Adam-Ries-Straße 16
09456 Annaberg-Buchholz

tel: (+49) 3733/145 0
fax: (+49) 3733/145 145
e-mail: kontakt@montanregion-erzgebirge.de